Mehun sur Yèvre
Flux RSS  Flux RSS Contacts  Contacts
Détours de France Parcs et Jardin du Centre Ville Johanniques
Route Jacques Coeur Ville métiers d'art
Gravure sur verre et miroir
Gravure sur verre et miroir
(savoir +)
Les Tables de la République
 

Cérémonie des voeux à la population

fontsizedownfontsizeup


DISCOURS DU 19 JANVIER 2017 DE M. JEAN-LOUIS SALAK, MAIRE DE MEHUN-SUR-YÈVRE

M. le Sous-Préfet, M. le Député, cher Nicolas, MM. les Sénateurs, chers François et Remy, Mme la Vice-Presidente du Conseil Régional, Mme,M. les Conseillers Départementaux, chers Sophie et Bruno, Mmes, MM. les maires, Mmes, MM. les élus, Mmes, MM. les responsables de nos différents établissements publics et administrations, Mme la Directrice générale des services, Mmes, MM. les officiers et représentants de la gendarmerie et du corps des sapeurs-pompiers, Mmes, MM. les chefs d’entreprises, commerçants, artisans et professions libérales, Mmes, MM. Présidents et membres d’associations, Mmes, MM., Chers amis,

Quoi de plus satisfaisant pour le maire que je suis de voir réuni devant lui et à ses côtés un nombre toujours aussi impressionnant de personnalités et de mehunois venus assister à notre traditionnelle cérémonie des voeux, et je vous remercie chaleureusement d’avoir répondu à mon invitation.

L’année dernière, mes voeux, comme dans la plupart des communes de France, étaient placés sous le signe de la tragédie du terrorisme . L’horreur et la révolte nous submergeaient et nous submergent toujours face à ces attentats . Le traumatisme est profond et le terrorisme est devenu l’une des principales préoccupations des Français. Il nous faut regarder cette réalité avec lucidité : notre pays ne sera plus le même , une nouvelle page de son histoire s’ouvre . Mais c’est parfois à partir de tragédies qui marquent un peuple dans son ensemble que le sursaut semble possible même si nous savons, malheureusement, que la route sera longue. D’où la nécessité de renforcer nos valeurs individuelles et républicaines afin de vivre librement dans une communauté forte et solidaire.

2016 aura été tout comme 2015 le témoin d’évènements importants sur notre territoire comme à l’étranger. Certains avec leur lots de tragédies et de malheurs, et d’autres plus légers qui nous ont aidés à surmonter l’angoisse générée par les 1ers. Les attentats, les conflits, les conséquences du réchauffement climatique, et les problèmes migratoires ont fait la une de nos médias mais la politique internationale et nationale a également eu sa part de notoriété.

En France, la mise en place de la nouvelle carte des régions françaises a, elle aussi, été sujette à discussions et polémiques, tant l’attachement de la population française à son histoire, sa culture et ses traditions est encore bien enraciné dans notre collectif commun. A l’échelon inférieur, mais toujours sur le même principe de regroupement et de mutualisation, l’application de la loi NOTRe ( Nouvelle Organisation Territoriale de la République), et notamment l’obligation pour certaines communautés de communes de fusionner en fonction de critères tels que la densité de la population et le nombre d’habitants a, là aussi changé à marche forcée la cartographie de nos territoires.

Ce fut le cas pour notre communauté de communes des Terres d’Yèvre qui, comme je vous l’annonçais il y a 1 an ici-même, s’est unie aux Vals de Cher et d’Arnon afin de créer, à partir du 1er Janvier 2017 une nouvelle entité basée sur un projet de territoire au pouvoir économique et touristique important. Celle-ci, après consultation auprès de la population concernée, se nomme désormais "Communauté de Communes Coeur de Berry" et regroupe 15 communes : Mehun-sur-Yèvre, Méreau, Foëcy, Massay, Allouis, Quincy, Lury-sur-Arnon, Brinay, Sainte-Thorette, Preuilly, Cerbois, Lazenay, Poisieux, Chéry, Limeux et totalise ainsi 18256 habitants. Tout au long de l’année 2016, des groupes de travail se sont réunis afin de préparer cette fusion, notamment sur la mutualisation des compétences communes et celles à prendre obligatoirement dès maintenant. Celles-ci concernent l’aménagement de l’espace, le développement économique et touristique, l’aménagement et l’entretien des aires d’accueil des gens du voyage ainsi que le traitement des déchets ménagers et assimilés. Viendront ensuite en 2018 la gestion des milieux aquatiques puis l’assainissement et l’eau en 2020.

Bien sûr, nous pourrons toujours regretter l’époque bénie des communes indépendantes, une époque où les aides de l’état étaient conséquentes et permettaient aux collectivités de réaliser de beaux et grands projets sans se préoccuper de l’avenir. Mais il ne faut pas se faire d’illusion, ce temps-là ne reviendra plus. Chacun d’entre nous aura beau garder un attachement viscéral à son clocher, la raison et la loi nous amènent à nous orienter vers une intercommunalité qui doit empiéter le moins possible sur les prérogatives des communes mais qui puisse nous permettre de faire ensemble ce que nous ne pouvons plus faire seul.

Les dettes de l’Etat à combler qui se traduisent par son désengagement envers les collectivités locales et ses baisses drastiques des dotations ne nous aident pas à faire face à ces nouvelles charges. Certes, des aides existent pour financer des projets, encore faut-il que les collectivités puissent dégager de l’investissement dans leur budget pour pouvoir en bénéficier.

Mais comme le disait Madame le maire de Berry-Bouy, chère Bernadette, lors de ses voeux la semaine dernière, c’est un état de fait, une réalité qu’il nous faut accepter et donc aller de l’avant en cherchant toujours de nouvelles pistes d’économie.

Cela concerne bien sûr en priorité nos dépenses de fonctionnement mais nous arrivons dans certains cas au bout d’un système mis en place depuis quelques années déjà, qui a fait ses preuves mais qui risquerait de mettre à mal les services à la population si nous allions trop loin dans cette démarche. Nous avons l’année dernière réalisé un diagnostic de tous nos bâtiments municipaux afin de déterminer quels seront ceux que nous garderons et la même chose sera faite cette année en ce qui concerne notre foncier non bâti. Comme vous pouvez le remarquer, bien que l’exercice soit de plus en plus difficile, nous sommes constamment en recherche de solutions d’économie afin de préserver l’investissement, tant les besoins sont nombreux et les choix cruciaux pour l’avenir de nos entreprises locales.

Rien de tout cela ne serait possible sans l’aide de tous les services administratifs et techniques de la ville, que je tiens à remercier ici même devant vous par l’intermédiaire de leur directrice générale, Mme Courveaulle, pour leur aide dans cette recherche d’économie, leur compétence, leur professionnalisme et leurs conseils, permettant ainsi de répondre au mieux aux attentes des élus et aux demandes de la population. Des services quelquefois critiqués (qui ne l’est pas de nos jours) mais qui sont en 1ère ligne lorsque le besoin s’en fait sentir, à l’image par exemple des services techniques lors de crues du mois de Mai dernier ou de nos aides à domicile au moment des fortes vagues de chaleur de cet été. Je profite de l’occasion pour remercier aussi tous les agents de la communauté de communes des Terres d’Yèvre qui, depuis sa création ont accompagnés les élus dans la réalisation de leurs projets et la gestion de cette collectivité. Une aventure se termine, une autre commence ....

Voici maintenant le moment traditionnel du bilan des actions et travaux réalisés en 2016 sur notre commune et de ce qui est programmé, mais non encore voté pour 2017.

Concernant la voirie, outre des travaux de remise en état de certaines rues et des aménagements de sécurité route de Berry-Bouy, le plus gros chantier en 2016 a été la réfection complète de la rue Henri Boulard. La sécurisation de cette voie, qui sera prochainement rétrocédée au Conseil Départemental, a été renforcée par l’installation de chicanes afin de limiter la vitesse des véhicules, notamment celle des poids lourds. Mes remerciements aux riverains pour leur patience ainsi qu’à ceux de la rue Camille Méraut ou nous avions dû rétablir exceptionnellement le double sens de circulation durant le temps des travaux.

La 1ère partie de notre Agenda d’Accessibilité Programmée qui concernait le centre socio culturel André Malraux, l’Espace Maurice Genevoix, le gymnase Pierre de Coubertin l’Espace Loisirs et le service emploi, sera finalisée dans les prochaines semaines par la réalisation des toilettes PMR du centre socio dont les études ont été réalisées en 2016.

Un nouvel ossuaire a été installé au cimetière et de nouveaux points d’eau ont été créés au vu de son agrandissement.

Concernant les bâtiments, la seconde tranche de remplacement des fenêtres de l’ancienne école du Château filles a été réalisée ainsi que le remplacement de l’éclairage des vestiaires du gymnase Pierre de Coubertin, de la réfection de l’étanchéité de la toiture terrasse du gymnase Maurice Naveau, du grillage et des filets pare-ballons du stade André Poitreneaux, de la réfection de 3 courts de tennis, du remplacement des radiateurs de toutes les pièces de la salle France Millet, du changement du chauffe-eau et de l’installation de la camera vidéo de l’Espace Loisirs, de l’installation de systèmes coup de poing pour le déclenchement du chauffage sur divers sites, de la réalisation d’une tranchée drainante et de caniveaux à l’école des Charmilles, de la climatisation de la cuisine de l’école du Château et de la réfection du système de chauffage de la mairie.

Enfin, les services techniques de la ville ont fait l’acquisition d’un tracteur, d’une armoire chauffante pour les vêtements de travail et de matériels divers.

Concernant maintenant les réalisations à venir pour 2017, vous remarquerez que la liste est aussi fournie qu’en 2016, grâce à une bonne maitrise de nos dépenses et ce, malgré la réhabilitation du centre-ville qui va impacter fortement notre budget d’investissement pour les 4 années à venir. Je remercie particulièrement la Région Centre,Mme la Préfète, ses services ainsi que ceux du conseil départemental pour les aides financières accordées et, je l’espère pour celles à venir que nous ne manquerons pas, bien sûr de demander.

Au menu pour 2017, un marché de diagnostic de notre voirie va être lancé prochainement afin de réaliser un plan pluriannuel de travaux de rénovation, au même titre que l’ADAP et bientôt les bâtiments afin de mieux définir les investissements à inscrire dans les prochains budgets. Nous isolerons les murs extérieurs du gymnase Pierre de Coubertin et remplacerons les protections murales intérieures. Les gouttières seront remplacées et des travaux d’étanchéité seront réalisés au gymnase Maurice Naveau. Une étude de diagnostic est prévue pour le café de l’horloge en vue de sa restauration ainsi que la réfection de la charpente et de la toiture du bâtiment du CCAS. Il est envisagé d’installer un plafond acoustique à l’école des Charmilles pour le confort de nos enfants et de leurs enseignants. La suite du remplacement des gardes-corps de la place du général Leclerc est également prévue. De même, la mise aux normes PMR des toilettes du centre socio-culturel André Malraux, dont l’étude a été réalisée en 2016 va débuter prochainement.

La 2ème tranche de notre Agenda d’Accessibilité Programmée concernera principalement :
-  le stade André Poitreneaux avec la création, pour les personnes à mobilité réduite, d’un bloc sanitaire, d’une douche ainsi que 3 places dans les tribunes
-  la salle Jacques Badoux et notre centre technique municipal avec l’accessibilité de l’accueil
-  la signalétique à la cantine de l’école du Château
-  Le pôle de la porcelaine avec une place de stationnement PMR, l’accessibilité de l’accueil et un système vocal pour l’ascenseur
-  l’école Marcel Pagnol avec la pose de nez de marches, d’une bande podotactile, d’une place de stationnement PMR, la création d’une douche et d’un WC PMR à l’école maternelle et d’un bloc sanitaire PMR pour l’école élémentaire

Un Agenda d’Accessibilité Programmée que j’ai eu le plaisir de présenter pour son exemplarité en Mai dernier lors d’un colloque à Orléans organisé par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, la DREAL Centre-Loire et destiné aux professionnels du bâtiment et aux collectivités territoriales.

La construction de notre nouvelle gendarmerie s’achèvera au début du 2ème trimestre avec un retard dû principalement aux mauvaises conditions climatiques du printemps dernier. Un logement supplémentaire, demandé par la gendarmerie fin 2016 leur sera attribué dans quelques mois. Nos forces de l’ordre pourront dès lors travailler dans des locaux mieux adaptés et leur famille profiter d’un cadre de vie plus agréable.

Les travaux du SMAERC ont débuté il y a quelques jours et permettront ainsi à notre ville de bénéficier d’une eau potable de meilleure qualité grâce à un captage situé entre Quincy et Cerbois. Je précise d’ores et déjà qu’il n’y aura que de l’eau dans les tuyaux et pas de conduite supplémentaire...

L’aménagement du Canal de Berry à vélo débutera cette année avec une 1ère tranche allant de Plaimpied à Thénioux. Mehun-sur-Yèvre sera concernée par ces travaux en 2018 en fonction du planning de l’entreprise qui sera retenue. Imaginer atteindre la notoriété de la Loire à vélo peut paraitre présomptueux, néanmoins il est évident que ce projet est un atout touristique et économique majeur pour notre ville, une mise en valeur supplémentaire de notre patrimoine historique.

Comme vous le savez, Mehun-sur-Yèvre est une ville appréciée pour ses parcs, ses jardins, son canal et sa rivière. L’environnement y a donc une part prépondérante et à ce titre, notre commune s’engage dès cette année vers le zéro pesticide, une obligation pour toutes les collectivités. Depuis déjà plusieurs années, notre service espaces verts avait fortement réduit l’utilisation de produits phytosanitaires, n’utilisant plus que des solutions à base de produits naturels. Accompagnés dans cette démarche par la Chambre d’Agriculture, nous mettons en place un plan de gestion différenciée afin de gérer au mieux nos espaces verts et définir ainsi les priorités d’intervention et les nouvelles pratiques de nos agents. Des changements radicaux pour tous, un aspect différent de notre cadre de vie, mais une nécessité pour l’avenir des futures générations. Une réunion publique à ce sujet aura lieu le 1er Février à cet endroit et je vous invite à y venir nombreux.

Dernier sujet concernant les travaux et non des moindres, la réhabilitation de notre centre-ville.

Le début de l’opération, prévu à l’origine au début de l’année débutera dans quelques mois conformément aux prévisions de notre maître d’œuvre. Sans revenir sur la nature et les détails techniques du projet que vous connaissez tous maintenant grâce au fascicule spécial que nous vous avons distribué, il est un élément important que j’avais mis en avant dans l’édito de notre dernier magazine municipal et sur lequel je voudrais revenir aujourd’hui. On entend beaucoup parler de nos jours de solidarité. Solidarité internationale envers des populations qui subissent des conflits ou fuient leur pays, solidarité nationale face aux catastrophes naturelles ou pour aider par le biais d’associations caritatives celles et ceux que la vie laisse de côté, et puis il y a la solidarité locale, celle qui est souvent à portée de main, ne demande pas beaucoup d’efforts mais qui peut sauver, non pas la face du monde en ce qui nous concerne, mais celle de notre ville. En effet, durant toute la durée des travaux de réhabilitation, je me suis engagé à garantir au maximum, et tant que cela serait possible le libre accès aux commerces du centre-ville afin qu’ils traversent cette épreuve avec le moins de difficultés. Or, cela ne pourra se faire qu’avec votre concours et il vous faudra pour cela aller au-delà de certaines contraintes. Je vous demande donc simplement, par solidarité, de soutenir nos commerçants locaux en continuant, pour les habitués à consommer chez eux, et pour celles et ceux qui n’ont jamais fait le 1er pas à découvrir ce qu’est un commerce de proximité. Il en est bien sûr de même pour les artisans ou professions libérales concernés. Alors Non, vous ne pourrez pas stationner à proximité. Oui, il vous faudra marcher un peu. Et oui, il y aura de la poussière, de la boue et du bruit. J’entends trop de personnes qui me disent qu’il faut sauver les petits commerces, mais combien y vont en réalité ? Alors il est temps de passer de la parole aux actes.

JE SAIS QUE JE PEUX COMPTER SUR VOUS

Oh ! J’aurais pu rajouter des tas d’autres arguments pour vous convaincre, mais quelquefois un dicton, une morale ou une anecdote valent bien tous les beaux discours. Aujourd’hui, j’ai choisi un poème, le poème du petit commerçant... Le petit commerçant se lève dès l’aurore Il est là le jour et souvent tard encore Et quand le soir enfin il ferme sa boutique

Il sera pour certains un sujet de critiques...

Et pourtant sa journée n’est pas encore finie Il lui faut tout ranger et calculer les prix Préparer ses achats et garnir ses comptoirs Demain il recommence et il faut tout prévoir. Certes il a moins le choix que les grands magasins Mais il peut conseiller, il connaît vos besoins Il s’intéresse à vous, écoute vos histoires Et quand on est pressé, c’est lui que l’on va voir.

C’est chez lui qu’on demande à mettre une affiche Chez lui on peut parler avec son voisinage Le nouvel arrivant se sent un peu moins seul Quand de son magasin il a franchi le seuil.

On dit qu’il est plus cher que les grandes surfaces Mais du matin au soir c’est lui qui est sur place Et quand il est trop tard pour sortir sa voiture On va frapper chez lui après sa fermeture.

A trop vouloir courir pour avoir un bas prix Un jour les villageois à leur tour seront pris Les commerçants auront alors pliés bagage Et boutique fermée, c’est la mort du village...

J’insiste sur le fait que cela s’applique également à nos supermarchés locaux menacés par la concurrence des grandes surfaces alentours.

Consciente que le stationnement est un des éléments essentiels de la fréquentation du centre-ville, la municipalité s’est lancée dans la recherche d’emplacements stratégiques à proximité du centre historique afin d’y créer des parkings. Un terrain a déjà été trouvé et acheté.

Cette solidarité, votre municipalité l’applique déjà depuis de nombreuses années, ne serait-ce que par les nombreux services à la population que nous mettons à votre disposition.

Notre volonté de privilégier le maintien de ces actions n’a pas diminué, bien au contraire et en particulier, celui des services sociaux ou la demande est la plus forte.

Concernant les activités du service enfance, Les Nouvelles Activités Périscolaires et les accueils avant et après classe connaissent toujours autant de succès, des services qui permettent aux parents de concilier la vie de famille avec les contraintes horaires de leur emploi. Une 2ème salle a été ouverte à l’accueil Château-Centre et une réflexion est en cours pour celui de Charmilles-Ferry.

Un accent particulier est mis sur l’accueil des enfants en difficulté et handicapés. Une formation spécifique pour nos agents est en cours. Un grand merci à la CAF pour son aide financière.

Malheureusement, la baisse constante du nombre d’enfants dans nos écoles nous a contraint, après un travail avec l’Education Nationale, à devoir fermer l’école maternelle de la Belle Fontaine. Une nouvelle sectorisation a été mise en place qui a permis une stabilisation des effectifs par classe.

Nos 3 écoles élémentaires seront bientôt équipées en tablettes numériques et vidéoprojecteurs et une réflexion sera lancée sur l’informatique dans les écoles.

Un nouveau prestataire pour les repas des cantines scolaires a été choisi avec l’obligation dans le cahier des charges de favoriser des produits locaux et issus de l’agriculture raisonnée ou biologique. Apparemment, les repas sont meilleurs et les assiettes sont vides, l’objectif est donc atteint.

Les mini camps organisés par le service Jeunesse ayant rencontré un franc succès en 2016 seront reconduits cette année. Une façon pour nos enfants d’appréhender la vie en collectivité.

Les actions pour les jeunes sont également maintenues, notamment la Bourse à Projet qui permet aux 18 - 25 ans ayant un objectif tel que l’aide au permis, le BAFA, le BSSR, l’aide au financement de passage de concours, de bénéficier d’une aide en contrepartie d’un service à rendre à la collectivité. Cette année, ce dispositif sera renforcé en partenariat avec la Maison des Ados afin de privilégier des actions collectives par le biais de chantiers valorisants pour eux.

Dans le cadre des actions d’insertion, la municipalité reste toujours engagée dans la création des Emplois d’Avenir par le recrutement de jeunes avec la mise en place de formations professionnalisantes. Nous assurons également le suivi et l’accompagnement des bénéficiaires de contrats aidés. En 2016, 5 contrats ont été signé dont 2 contrats d’avenir.

Nous avons pris le parti de délocaliser certaines actions de formation afin d’être au plus près des demandeurs d’emploi. Conscients que le manque de mobilité peut être un frein à l’embauche, nous proposons une aide au permis de conduire pour 16 - 25 ans ainsi que pour les plus de 25 ans en démarche d’insertion professionnelle.

Grâce aux actions de notre CCAS et à une collaboration avec les travailleurs sociaux de la Maison des Solidarités, les aides alimentaires et au paiement de factures, le colis de Noël offert à nos anciens, nous aident à conforter notre politique de solidarité en faveur des personnes les plus fragiles de notre commune. De même, nos services d’accompagnement et de transport, de portage de repas midi et soir, d’animation et d’aide à la mise en place de la télésurveillance nous permettent d’être au plus près des besoins de nos publics âgés et handicapés. A noter l’acquisition d’un nouveau véhicule de transport plus confortable et mieux adapté à l’accessibilité handicapé.

Je remercie à cette occasion les services de l’EHPAD de Mehun pour l’important travail de collaboration dont ils font preuve, avec la mise en cohérence des différentes interventions chez les usagers afin de faciliter au mieux leur maintien à domicile.

Cette année, après des travaux de mises aux normes et de rénovation, notre épicerie solidaire ouvrira avenue Jean Chatelet. Un lieu d’accueil, de convivialité, d’écoutes et d’échanges ou chacun, par une contribution financière symbolique sortira de cette exclusion économique, retrouvera cette dignité et cette confiance en soi qu’il avait perdu. Ne plus être redevable, choisir ce que l’on a envie comme n’importe quel consommateur contribuera à restaurer l’estime de soi. Si tel est le cas, nous aurons gagné notre pari. Je remercie à cette occasion Mr le Député Nicolas Sansu pour l’octroi d’une aide de 10 000€ de sa réserve parlementaire.

Afin de faire face à une recrudescence d’actes d’incivilité, de dégradations et de non-respect des règles du code de la route et de l’urbanisme, nous avons renforcer les effectifs, les missions et les moyens de notre police municipale. Ainsi, l’arrivée d’un chef de la police municipale et d’un ASVP supplémentaire en 2016 nous a permis d’instaurer une présence régulière sur le terrain pour sanctionner les contrevenants et assurer la sécurité en ville ou aux sorties d’écoles.

Ces dispositions, contraignantes pour certains, permettront à chacun d’apprécier à nouveau l’art du bien vivre à Mehun.

Notre politique culturelle est toujours aussi forte et déterminée malgré les contraintes financières qui incitent parfois certaines villes à réduire ce budget au profit d’autres actions. Etre vigilant, certes, mais toujours privilégier une richesse et une variété d’événements afin de dresser une barrière contre la violence et l’obscurantisme.

Ainsi, la fête médiévale qui s’est déroulée les 2 et 3 Juillet dernier a connu un franc succès et sera reconduite en 2018 avec toujours des nouveautés. Elle sera remplacée cette année en alternance par le 9ème salon des Métiers d’Art, l’occasion de découvrir des artistes et des techniques exceptionnels. Comme l’année dernière, notre fête de la Rosière se déroulera le 1er Dimanche de Juin et verra le couronnement de Marine Garaut. Je rappelle que toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour aider le comité de rosière à faire de cette journée une réussite. Inscrit dans notre projet de mandature, un orchestre d’harmonie a été créé l’été dernier . Prévu pour participer à la vie artistique de la ville et au rayonnement culturel de la musique, composé de musiciens de 2ème cycle de l’école de musique et de musiciens amateurs, il a déjà fait ses preuves aux cérémonies du 11 Novembre et se produira tout au long de l’année lors d’autres évènements. Cette année, le Pôle de la Porcelaine fêtera ses 20 ans et à cette occasion se déroulera une exposition sur les tables du Pouvoir. Je remercie Mrs le Sénateur et Mr le Député pour leur intervention auprès de leur présidence respective pour le prêt exceptionnel de superbes services de table, l’un provenant du Senat et l’autre de l’Assemblée Nationale. Une exposition qui sera sans nul doute magnifique à voir absolument. D’autres actions culturelles et animations sont bien sûr prévues cette année que vous pourrez retrouver à la fin de chaque bulletin municipal.

Je pense avoir fait le tour des principales actions réalisées en 2016 et envisagées pour cette année. Bien sûr, nous avons d’autres projets d’avenir, une ambition "raisonnée" mais néanmoins nécessaire à l’épanouissement de notre ville. Pour cela, il nous faut avoir votre confiance et votre appui afin que tout ce que nous entreprenons corresponde au mieux à vos attentes. Votre aide, vos actions sont également essentielles à la vitalité et au dynamisme de Mehun- sur-Yèvre.

Merci à vous toutes et à vous tous, entrepreneurs, artisans, commerçants, professions libérales et administrations publiques qui avez à coeur de participer pleinement à l’activité économique de notre cité malgré les difficultés auxquelles parfois vous faites face.

Une ville sans associations étant une ville sans âme, je leur adresse mes remerciements les plus chaleureux pour leur dynamisme, leur engagement et les assure de notre profond soutien. Merci particulièrement aux associations sportives grâce à qui Mehun-sur-Yèvre a reçu le label de la 2ème ville la plus sportive de la Région Centre. Ce label est le vôtre.

Je voudrais remercier également l’ensemble du corps enseignant, de nos écoles primaires au collège, pour le travail réalisé en commun tout au long de l’année et principalement sur la nouvelle sectorisation. Soyez certains que l’école restera toujours une priorité dans nos orientations.

Enfin, je terminerai cette série de remerciements par un hommage appuyé à toute mon équipe municipale pour leur implication pleine et entière dans la gestion de notre ville, leur professionnalisme et les conseils qu’ils m’apportent au quotidien. Comme le répète souvent l’un de mes adjoints, la route est droite, mais la pente est forte... Alors, bon courage à tous.

J’en arrive à la conclusion de mon discours qui, traditionnellement se termine comme beaucoup d’autres par une phrase historique.

Tolstoï a dit très sagement :" Tous les hommes font la même erreur de s’imaginer que bonheur veut dire que tous les vœux se réalisent".

Ne prenant cette citation qu’à mon compte, rassurez-vous, pour cette nouvelle année, je ne vous souhaite que du bonheur, rien de plus .

Mesdames, messieurs, je vous remercie.


MàJ : 16 novembre 2017 à 10h30min